CAC 40
4 479,54
  +0,64%
CAC 40 +0,64% (c)
CAC PME -0,36% (c)
EuroStoxx +0,44% (c)
Investir 10 GV +0,75% (c)
 
Dow Jones -0,10%
Nasdaq +0,38%
DAX +0,05% (c)
Nikkei 225 -0,97% (c)
Graphique représentant le cours

 

 

Accueil Archives JDF

 

Journal des Finances

Toutes les infos marchés Analyses & opinions Morning Meeting A ne pas manquer demain Agenda  

Les marges des SSII résistent, mais le recul de l'activité inquiète

JDF Texte plus grand Texte plus petit

P18-SSII.gif -

 
Comme pour les secteurs les plus cycliques, les investisseurs ont désormais les yeux tournés vers le niveau d'activité des sociétés de services informatiques. C'est ce qu'il ressort clairement des publications de la semaine. Honneur à la seule SSII du CAC 40 : Capgemini. La société a déçu les investisseurs avec un recul de son chiffre d'affaires de 7,2 % au troisième trimestre, à 1,95 milliard d'euros. Surtout, elle table pour le dernier trimestre de l'année sur une baisse de 9 % de l'activité en organique. Un niveau bien inférieur aux attentes des analystes, qui misaient sur un effet de base favorable. Les performances sont également en net retrait chez les spécialistes de la recherche & développement externalisée comme Altran (- 17,1 %) et Assystem (- 9,7 %). Sopra s'en tire, en revanche, plutôt bien (- 1,8 %), surtout grâce à Axway, la filiale que la SSII compte introduire en Bourse et dont l'activité progresse de près de 12 %. Le meilleur élève du secteur cette semaine s'avère être la plus petite société, Neurones, qui enregistre une progression de ses facturations de 10,6 % sur la période, à 50,2 millions d'euros. Preuve que les investisseurs se focalisent sur l'activité, la confirmation par Capgemini de son objectif de marge opérationnelle pour l'ensemble de l'exercice à 7 % n'a pas empêché la baisse du titre de 4,7 % dans un marché nettement haussier lors de la séance du 5 novembre. Les sociétés ont d'ailleurs toutes confirmé leurs prévisions précédentes en termes de rentabilité. Altran table sur une amélioration au second semestre par rapport au premier (où la marge opérationnelle a atteint 1,5 %). Assystem a confirmé un objectif de résultat opérationnel courant compris entre 13 et 18 millions d'euros (soit 2 à 3 % de marge). Compte tenu du dynamisme de son activité, Neurones apparaît encore comme le bon élève, avec un objectif de marge opérationnelle de 8,5 %, contre une fourchette de 7,5 à 8,5 % précédemment. Sur le plan boursier, Capgemini reste toujours la valeur le plus sous pression du secteur. Pourtant, ses atouts nous semblent convaincants, avec une marge élevée compte tenu du contexte, une situation financière saine (au 30 juin, le groupe affichait 774 millions d'euros de trésorerie nette) et une stratégie de focalisation sur l'offshore prometteuse. De plus, sa valorisation est l'une des plus modestes du secteur. Le rapport entre la valeur d'entreprise (capitalisation boursière plus dette nette) et le chiffre d'affaires estimé pour 2009 se situe à 0,43 fois, quand ce ratio atteint 0,5 fois pour Atos Origin ou pour Altran. Les autres valeurs affichent des parcours boursiers plus impressionnants, avec des hausses allant de 20 % à 70 % sur les six derniers mois. La situation financière très tendue d'Altran nous incite à la prudence. Nous sommes, en revanche, plus confiants sur Sopra, surtout après l'annonce de la prochaine scission d'Axway, et sur Neurones, à la suite de la publication de cette semaine.
NOTRE CONSEILMalgré la baisse du titre cette semaine, Capgemini (code : CAP, Comp. A, SRD) reste notre valeur préférée du secteur. Visez 42 euros. Nous conseillons également à l'achat Sopra (SOP, Comp. B, SRD) avec un objectif de cours de 60 euros, et Neurones (NRO, Comp. C) en visant 8 euros. Prendre des profits sur Assystem (ASY, Comp. C). Rester à l'écart d'Altran Technologies (ALT, Comp. B, SRD), qui reste trop fragile.

EMMANUEL EGLOFF